Colombani Avocat
4, Rue Albert 1er
59140  Dunkerque
N°TVA :

13 septembre: Souvenez - vous!
12/09/2009

Le droit est un construit qui s'appuie sur des traditions.

Ainsi les codes d'Europe sont nés de la rencontre des lumières anglaises et de la révolution.

Le rêve passe et la flamme reste allumée.

La liberté, on oublie que des hommes sont morts pour elle, de "drôles de p'tits gars"...

En souvenir de ceux qui ont osé la résistance deux ou trois photos, un chant.

La valse du Bataillon de Choc.

Les chasseurs du Bataillon de choc,

Sont des p'tits gars un peu loufoques.

Quand on est parachutiste,

On devient je m'en foutiste.

Il y a aussi les p'tits bateaux,

Qui nous ont donné le goût d'l'eau.

Mais pour ça n'allez pas croire,

Que l'on n'aime pas le pinard.

Bataillon, tu es mes amours,

J'ai juré de t'aimer toujours,

Et depuis qu'on attend le premier saut,

On devient d'plus en plus dingo.

Ça n'est pas encore cette semaine,

Ça sera pour la s'maine prochaine,

Mais pour nous enlever le goût du pépin,

On nous ballade en sous-marin.

Le close-combat, les explosifs,

Ca n'est pas très récréatif,

Mais si le boche fait l'mariole,

Il n'aura pas l'beau rôle.

On nous apprend, c'est épatant,

L'éjection de l'aile en deux temps,

Mais ce qui nous plaît pas,

C'est les pluches après les repas.

Bataillon, tu es mes amours,

J'ai juré de t'aimer toujours,

Mais les propriétaires de poulaillers,

Voudraient nous voir décaniller,

Car en attendant le départ,

Afin d'être prêts pour la bagarre,

A défaut de ch'mises noires ou de fridolins

On s'entraîne sur les lapins.

Il nous arrive de temps en temps,

Quelques petits désagréments.

Y'a l'histoire du Général

Qui a fait du scandale.

Mais à part ça, pour le boulot

Y'a pas à dire on est réglo

Et quand viendra le grand jour

On dira en pointe toujours

Bataillon tu es mes amours

J'te quit'rai quand même un beau jour

Mais j'espère qu'entre temps dans la bagarre

Tu seras couvert de gloire

Quand on parlera d'tes soldats

On dira qu'c'étaient des p'tits gars

Qui n'ont pas hésité à donner leur vie

Pour le salut de la patrie

Auteur : Ce chant a été écrit par R.REDON à STAOUELI (Algérie) en 1943.

Ce chant était celui de la 3ème Compagnie

Retour
Top