Colombani Avocat
4, Rue Albert 1er
59140  Dunkerque
N°TVA :

Debout le peuple de France! L'antiterrorisme ce n'est pas les lois, c'est la volonté et le courage politique!
17/04/2015

De s'en prendre aux bonnes cibles...

L'exercice du gouvernement est périlleux mais ne surprend pas celui qui commente l'évolution du droit depuis déjà vingt ans...

Il faut savoir que la France interdit par principe ou soumet à autorisation administrative le cryptage "fort" de données.

Les conditions administratives de la confidentialité des données sur internet

Cela signifie simplement que tout ce qui passe par internet, gsm, texto et j'en passe est par principe public et en tout cas accessible par l'autorité administrative en FRANCE.

Cela signifie quoi?

En pratique cela signifie que sous couvert de lutter contre le terrorisme, le gouvernement voudrait permettre la constitution de fichiers et l’étude des données échangées par chacun.

D’accord.

Mais c’est déjà possible ?

Voyez le discours de Monsieur le Premier Ministre !

Oui mais…

Ya pas de mais !

Et monsieur MACRON veut faire remplacer les huissiers par des agents privés de recouvrements payés par les bancassurances, il veut des e greffes…

Qui regarde les échanges entre les greffes et vous?

Et les banques, les assurances, les fournisseurs de services : eau, électricité, les administrations… Tous ont accès aux mels, aux portables aux informations et, sans passer par la justice peuvent couper le service, bloquer le compte en banque, pratiquer des frais…

 Pour revenir au renseignement, interceptions techniques et autres écoutes, seront décidés par la même main, policier, magistrat et avocat de la « république », j’ose dire magistrat…

 Avec, de façon administrative, a posteriori, le pouvoir de contester de façon « administrative »…?

 Vous allez vous taire?

Non!

Tous ces pouvoirs sans contrepouvoir judiciaire, sans l’avocat en garde à vue avec accès à la procédure comme à l’instruction, sans encadrer comme c’est le cas actuellement les agents et officiers de police dans le cadre de la flagrance ou de l’enquête préliminaire… ?

Démocratie?

Ta g...!

Enfin, en quoi ces mesures sont-elles de nature à prévenir les attentats ?

Mais il va se taire lui?Le pire, c’est que, pour utiliser les moyens de communications dits « cryptés » que l’on nous sert pour correspondre avec les administrations, les « proxys » sont interdits…

On rêve !

Indignez – vous !

Soutenez Amnesty!

Retour
Top