Colombani Avocat
4, Rue Albert 1er
59140  Dunkerque
N°TVA :

Le mot de la fin? 17 mars 2004 au Kosovo: vive la liberté!
16/03/2014

Nous portons des valeurs, d'autres se battent collectivement ou individuellement pour s'en rapprocher ou s'en défaire.

Aujourd'hui nos confrères de la blogosphère vont plaider à Paris pour défendre cet espace d'expression et d'accès au droit qui nous appartient à chacun et à tous.

Merci à eux!

Certains disent "armons nous et partez"... D'autres sont prêts pour défendre les idées issues de la Révolution française: la séparation des pouvoirs, le procès équitable, ils passent le relais aux organismes civils, une fois la crise passée pour préparer le chemin à d'autres, sur une terre pacifiée...

Certains s'engagent donc, réellement, avec eux, le 6 mars 2004 je participais sous l'égide de la banque européenne de développement et du BACM REP FRANCE a un séminaire de travail sur les standards européens au KOSOVO et la place d'une société européenne (qui connaît l'implication des travailleurs) dans les investissements et le processus de privatisation.

J'avais dans mes valises des livres de déontologie de notre confrère DAMIENS en cadeau pour les confrères du KOSOVO.

Un accueil impossible à oublier du Barreau de Pristina.

Mon ami et confrère Musa DRAGUSHA m'avait parlé avec passion de ses combats.

Je l'avais pris en photo avec sa drôle de balance "figurant la justice de l'époque au Kosovo..."?

Il est venu un barreau de Paris je crois, plus tard.

Et, à partir du 16 mars, nous avons été confrontés à une autre réalité...

En hommage à ceux qui portent des valeurs au poing sans rien attendre que le devoir... Une ligne dans le bulletin du bâtonnier de Paris, des médailles à ne porter qu'en uniforme... Et des souvenirs forts, d'engagement et de solidarité!

A ceux dont l'histoire ne retient parfois pas le nom, et qui posent jusqu'à leur vie dans la balance pour les valeurs de la démocratie, j'offre un poème.

En souvenir de cette crise dont j'ai été le témoin direct et de mes confrères et camarades, j'offre une vidéo.

Et, si le CNB devait finir par fermer nos sites internet je ne dirais qu'un mot: vive la liberté!

LES PERCE-NEIGE

Tant de perce-neige à la tête inclinée

pour qui tout n'est que Songe :

le soleil, et le vent, et les nuages,

Un seul être est Réalité.

Un seul, qui est Force, Puissance, Majesté,

qui les fait en germant s'élever de la nuit,

un seul, dont ils ignorent jusqu'au Nom,

mais en pressentent l'aile dans les hauteurs

au crépuscule, quand se taisent les heures...

Et c'est pourquoi toujours ils inclinent la tête,

les petits perce-neige.

IVO ANDRI?

(1892-1975)

Retour
Top