Colombani Avocat
4, Rue Albert 1er
59140  Dunkerque
N°TVA :

Les réformes avancent en droit pénal, au son des flon flons et de la communication enjôleuse!
17/10/2008

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...

Ou "Aie confiance" de Kaa le serpent qui veut manger Mowgli!

[Kaa]

Le silence propice te berce

Souris et sois complice

Laisse tes sens glisser vers ces delices tentatrices

[Kaa]

- Tu dors petit ?

[Mowgli]

- Oui !

La France, terre des droits de l'homme réforme son droit pénal en dormant, je l'espère d'un seul oeil...

Une révolution totalitaire sourd.

Gardez vous de siffler les artistes d'Etat qui chantent la victoire sur la place de la concorde!

Même si vous pouvez penser affectueusement qu'ils sont ringards, abstenez vous car les nanos technologies vous dénonceront à la police des pensées nouvellement installée par le dernier cybercode pénal en vertu d'une cyberprocédure flash aussi moderne qu'expéditive!

Le meilleur des mondes de la justice rendue plus rapide sans ces juges qui sont toujours débordés et ces avocats qui emm..., pardon, qui n'ont qu'a aller étudier à la convention les techniques du droit collaborationiste, ou collaboratif pour participer à des modes alternatif de nettoyage, pardon de résolution des conflits!

Alors quoi!

En quelques mois, le gouvernement sur fond de crise est parvenu a réformer des pans entiers du droit pénal là où les autres ont échoué depuis la fin de la guerre.

La bourse se casse la figure, la sécurité est à la mode, les uniformes fleurissent, une fusion des polices... Brrr!

Et la montée de la déjurdiciarisation, traduisez justice sans juges et sans avocats!

Drôle d'époque dans laquelle il ne sera plus possible d'envoyer des tomates à un mauvais interprête

s'il joue une piéce sur commande d'Etat, sous peine de se retrouver en garde à vue!

La "f"rance a déjà connu de tels régimes... !

Bref, après la dépénalisation du droit des affaires précinisée par le rapport Coulon et qui permettra d'absoudre ceux qui ont pris des golden parachutes avec l'épargne publique, la déjudiciarisation des petites infractions qui va avec le divorce sans avocats et permet la condamnation automatique après passage devant un radar, et, cerise sur le gateau, la refonte de l'ordonnance de 1945, sous la direction du rapport Varinard qui devrait nous expliquer fin novembre pourquoi il faut laisser uniquement le droit pénal au juge des enfants (Cruella!) pour confier les placements d'urgence, "l'éducatif" aux structures politiques des conseils généraux et aux mains d'une super ASE en hyper position dominante (encore la déjudiciarisation) , le gouvernement s'attaque désormais aux Codes pénal et de procédure pénale.

Le 14 octobre dernier, madame Dati a lancé une nouvelle commission dont l'objectif est de "réformer et moderniser deux codes qui sont des piliers de notre démocratie ".

Affaires à suivre.

Mais je crains avec d'autres avocats citoyens, par forcément de gauche, qu'il ne faille un jour expliquer de quel bois est fait la République française.

Il ne faut pas abaisser les standards de notre démocratie, mais tendre à rayonner avec la pensée héritée des lumières pour continuer d'avoir une valeur hummaine ajoutée à apporter au monde troublé que nous traversons.

C'était le billet du vendredi!

Retour
Top